La couleur des sentiments....Post scriptum et digressions

Publié le par Domi

affiche-la-couleur-des-sentiments_jpg_500x630_q95.jpgDimanche après midi, journée du changement d'heure, nous sommes allées, ma fille et moi, au cinéma pour la séance de 17 heures.

 

Je me permets un aparté : Avez-vous remarqué combien les horaires des séances de ciné sont devenues alléatoires ?  Je me souviens des horaires fixes où il était facile de se rendre sans même regarder un programme dans sa salle obscure préférée ! Vous arriviez à 14, 16, 18 ou 20 heures et choisissiez le film qui vous convenait. Maintenant il vous faut une application sur votre smartphone pour être sûre de ne pas rater la séance de 14h35, de 16h40 ou de 19h45 ! Vous participez bien malgré vous à un jeu aux multiples pièges. Vous arrivez à la caisse la bouche en coeur pour vous faire jeter car votre séance de 14 heures a commencé depuis 15 bonnes minutes ! Ah c'est trop ballot, vous n'avez plus qu'à retenter votre chance ! Il ne vous reste comme seconde option, qu'à déambuler dans une zone commerciale déserte en ce dimanche après midi d'automne ou à arpenter le centre ville de votre commune en flânant, le nez au vent, devant des vitrines de boutiques fermées, tout en évitant les containers à ordures. Relevez le challenge ! Ce joyeux programme provincial se terminera chez vous devant Michel Drucker (quand on a la poisse c'est pour toute la journée !), un mug de thé brûlant à la main et la boîte de kleenex à portée pour essuyer votre petit nez rougeoyant et coulant de retour de cette promenade au pays des courants d'air !

 

Je reviens à ma sortie. Le cinéma presque désert nous rappelait combien cette journée particulière avait perturbée les horloges, internes et externes, de nos concitoyens ! Nous avancions martiales vers les caisses. Pas de soucis en vue. Nous avions délimité la zone de risque, vérifié deux fois les horaires, le nom du ciné qui passait le film en V.O. (Je ne vous ferai pas un nouvel esclandre avec cet autre jeu où vous devez deviner si oui ou non votre film sera en VO ou en VF. Les règles en sont si compliquées que cela dépend de la semaine, de l'heure de la séance, du complexe et, certainement de l'âge du projectionniste !). Le ticket serré dans nos poings victorieux, nous savourions ce moment parfait en fredonnant : "We are the champions my friends" et, jamais au grand jamais, aucun jeu débile ne nous abattrait !"

 

Trop de digressions miss Domi ! Oui M'ame. Je ne le ferai plus !

 

Je ne vais pas vous refaire le pitch du film " La couleur des sentiments" vous irez relire mon papier sur le roman (ici), mais je vous assure qu'il est épatant. Les bonnes sont exactement comme je les aurai voulu (un bémol cependant pour le personnage de Constantine), elles vibrent, souffrent, râlent, se battent, rient.....sont tout simplement magnifiquement humaines !

 

Courez vite le voir avant la semaine prochaine où je reviendrai vous parler d' "Intouchables" avec François Cluzet et Omar Sy. Un aperçu de ce programme prometteur avec la bande annonce :

 

 

Publié dans cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Malou 01/12/2011 16:29


Je voulais aller le voir mais c'est bête, je souhaitais lire le livre avant. J'ai acheté le livre, pas eu le temps de le lire et le film n'est plus à l'affiche. Bien joué ! 


Pour les "intouchables", je viens de faire un billet sur le sujet. Si cela t'intéresse, tu pourras aller le lire. J'attends ton com avec intérêt. Amitiés salines.

Domi 03/12/2011 20:43

Avec plaisir....en ce moment je ne suis pas très assidue sur les blogs mais je vais me motiver ! Et lit la couleur des sentiments ça vaut vraiment le coup ! Tant pis pour le film. On en fait des très beaux avec l'imagination !

Mareult 01/11/2011 12:47



Merci pour ce partage...